My America Morts sous les balles de la police

Oscar Romero Whittier, California 1968-2015.
Oscar Romero Whittier, California 1968-2015. - Diana Matar

Ce sont des images en noir et blanc pour la plupart. Pas une seule présence humaine. Rien que des lieux déserts : bord de route, pelouse, parking, rue banale… Une centaine de lieux photographiés par Diana Matar pour une seule et même raison : dans chacun de ces lieux, quelqu’un a été tué par la police américaine. Les États-Unis possèdent en effet le triste privilège du plus haut taux mondial d’homicides commis par la police.

« Le plus gros travail a consisté à rechercher les informations pour retrouver les lieux où ces gens avaient été abattus, explique la photographe dans la salle qui accueille son travail au Musée de la photographie à Charleroi. Après une première étape de recherche, j’ai fait un plan et j’ai sélectionné les quatre Etats où le taux de gens tués par la police était le plus élevé : le Texas, la Californie, le Nouveau-Mexique et l’Oklahoma. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct