Envahisseurs joue à «Mars Attacks»!

Avec une valise bourrée de gadgets et de trappes surprises, Olivier Rannou tisse l’histoire classique d’une planète Terre
où s’invitent d’étranges 
créatures venues d’ailleurs.
Avec une valise bourrée de gadgets et de trappes surprises, Olivier Rannou tisse l’histoire classique d’une planète Terre où s’invitent d’étranges créatures venues d’ailleurs. - Sam Aderson

Avec ses airs de créature bidouillée par le Dr Frankenstein – teint blanchâtre, regard hagard, démarche raide comme un piquet –, Olivier Rannou en aurait presque terrorisé les plus petits, rassemblés dans la salle, ce soir de décembre où nous avons découvert Envahisseurs au festival Genappe perd la boule. Tellement épouvantés les gamins qu’à la fin du spectacle, quand le comédien a voulu les gratifier de soucoupes volantes – vous savez ces bonbons pastel avec, dedans, de la poudre acidulée qui pique sur la langue –, peu ont osé s’approcher de cette espèce d’extraterrestre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct