L’Arabie saoudite s’apprête à ouvrir grand le robinet de pétrole

Les Saoud en ont remis une deuxième couche dès ce mardi
: la compagnie nationale Saudi Aramco a annoncé vouloir porter sa production à 12,3 millions de barils/jour (mbj) à partir d’avril.
Les Saoud en ont remis une deuxième couche dès ce mardi : la compagnie nationale Saudi Aramco a annoncé vouloir porter sa production à 12,3 millions de barils/jour (mbj) à partir d’avril. - Reuters.

Après une séance apocalyptique ce lundi, qui a vu le baril encaisser l’une des pires dégringolades de son histoire – le Brent de la mer du Nord a abandonné 24 %, à 34,36 dollars –, les marchés pétroliers ont repris leur souffle ce mardi, avec une remontée de 8 % aux alentours de 37 dollars. La crise est-elle pour autant terminée ? Loin de là, évidemment. Mais la Russie a fait un « geste » envers l’Arabie saoudite, assurant, par la voix de son ministre de l’Energie Alexandre Novak, que la porte « n’était pas fermée » à une coopération entre les deux pays pour stabiliser les marchés pétroliers.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct