Arabie saoudite: à Riyad, «MBS» embastille les gêneurs avant son couronnement

Mohamed Ben Salmane
: à Riyad, plus personne ne lui fera ombrage après la dernière purge de ce 7 mars.
Mohamed Ben Salmane : à Riyad, plus personne ne lui fera ombrage après la dernière purge de ce 7 mars. - Brendan Smialowski/AFP.

Un « complot » puis une « purge » ou alors la « nuit des longs couteaux » ? Les observateurs dans le Golfe se perdent en conjectures à propos des récents événements en Arabie saoudite. Où, le 7 mars, plusieurs princes de haut rang et un nombre inconnu de personnages subalternes se sont retrouvés en état d’arrestation et emmenés vers des destinations inconnues. Deux des princes concernés jouissent pourtant d’un grand prestige au royaume : Ahmed Ben Abdelaziz n’est autre que le frère du roi Salmane, alors que Mohamed Ben Nayef, neveu du monarque, portait le titre de prince héritier jusqu’en 2017, lorsque Mohamed Ben Salmane, fils préféré du roi, lui a ravi cette fonction pleine d’avenir.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct