Coronavirus: l’Italie découvre une nouvelle éthique de l’obéissance

Dans les rues, les activités sont limitées au maximum.
Dans les rues, les activités sont limitées au maximum. - AFP.

Souviens-toi qu’on a ordonné à nos grands-parents d’aller combattre à la guerre alors qu’aujourd’hui, on nous demande simplement de rester affalés sur notre divan. »

Cette phrase est devenue virale en seulement quelques heures, relayée par les téléphones portables des Italiens, du nord au sud du pays. Depuis qu’un nouveau décret, adopté mardi matin, a mis toute la péninsule en quarantaine et que le Président du conseil, Giuseppe Conte, a vigoureusement invité les citoyens à « rester à la maison » pour endiguer l’avancée de l’épidémie de coronavirus, les Italiens essaient de trouver un nouvel équilibre. Soumis au confinement, ils sont désormais contraints de se réinventer une normalité quotidienne tout en essayant de se forger une opinion sur l’impondérable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct