Mesures contre le coronavirus: confusion à la belge

Il aura fallu quatre conférences de presse, deux fédérales, une à Bruxelles et une en Wallonie pour que des mesures pas complètement identiques soient annoncées… © Belga.
Il aura fallu quatre conférences de presse, deux fédérales, une à Bruxelles et une en Wallonie pour que des mesures pas complètement identiques soient annoncées… © Belga.

Devant la presse mardi, début d’après-midi, rue de la Loi, à l’issue du conseil national de sécurité réunissant le pouvoir fédéral et des entités fédérées, Sophie Wilmès, Première en affaires courantes, tient à « saluer » le bon travail effectué collectivement, à se féliciter de la bonne « coordination » qui règne entre tous… À ses côtés, Elio Di Rupo, Jan Jambon, Rudy Vervoort et Olivier Paasch, ajoutez Pieter De Crem, complètent le tableau, une image vivante de la Belgique fédérale. Tout va bien. Sophie Wilmès explique notamment que le conseil national de sécurité – mesure emblématique – déconseille les rassemblements intérieurs de plus de 1.000 personnes. C’est une « recommandation ». Ces mesures « arrivent au bon moment dans la lutte contre la propagation du coronavirus », estimeront un peu plus tard les autorités scientifiques, les mêmes qui ont guidé les décisions prises par le conseil national de sécurité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct