Cacophonie wallonne sur les zones de secours

Cacophonie wallonne sur les zones de secours
© Dominique Duchesnes - Le Soir

En Wallonie, le financement des quatorze zones de secours tourne au casse-tête politique. Qui doit payer pour les services d’incendie et d’aide médicale urgente ? En 2019, ceux-ci ont mobilisé 284 millions d’euros dont 242 rien que pour rémunérer le personnel. L’intention du gouvernement est claire : pour soulager les communes, la part qu’elles prennent dans ce budget (soit 221 millions l’an dernier) doit progressivement mises à la charge des provinces.

Le dialogue avec ces dernières n’est évidemment pas simple. Mais il faut le resituer dans le débat sur l’avenir de ce niveau de pouvoir intermédiaire : avec les zones de secours, les provinces wallonnes hériteraient d’une compétence importante qui justifierait en quelque sorte leur maintien dans le paysage institutionnel belge. A vrai dire, elles n’ont guère le choix.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct