La lettre d’Ivan De Vadder: «Un dialogue de sourds permanent»

La lettre d’Ivan De Vadder: «Un dialogue de sourds permanent»

Une petite phrase dans une interview avec deux professeurs de droit constitutionnel, le week-end passé, dans le quotidien De Morgen. Hendrik Vuye, professeur à Namur, et ancien membre de la N-VA, nous rappelle l’ancienne méthode des partis politiques belges pour aboutir à un gouvernement : « Auparavant, l’axe PS-CVP faisait beaucoup de travail préparatoire. Puis le PS et le VLD se sont rencontrés, dans les gouvernements violets de Guy Verhofstadt. Aujourd’hui, le PS et la N-VA sont les partis dominants de leur côté de la frontière linguistique, et ils ne sont jamais parvenus à un accord entre eux. » Depuis 2010, après la victoire de la N-VA qui la mettait pour la première fois dans la position du parti dominant en Flandre, les deux formations n’ont jamais réussi à trouver un terrain commun pour préparer quoi que ce soit, ce que Vuye déplore.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct