Mario Innaurato: «Nous, on réfléchit à long terme»

photo news
photo news

Au Standard, à Anderlecht, chez les Diables rouges dans le staff de Marc Wilmots d’avril 2014 à juillet 2016, mais aussi à l’étranger, dans la sélection ivoirienne, là aussi pour accompagner « Willy » (de mars à novembre 2017), puis à l’AC Milan (de novembre à décembre 2017), au FC Séville (de décembre 2017 à avril 2018) à la Fiorentina (d’avril à décembre 2019). L’occasion pour le Liégeois d’établir un listing de toutes les différences présentes dans le mode de fonctionnes des entités et de constater que notre Royaume occupe une place de choix sur l’échiquier. « Quand je dis que je suis belge, on me répond « Le foot belge, c’est quand même quelque chose ». Chez nous, on est trop modeste. Quand je vois le fonctionnement du Standard, je me dis qu’il n’a rien à envier avec ce qui se fait parfois dans de grands clubs », ose-t-il.

Bien entendu, les moyens accordés à la préparation physique sont plus conséquents dans les grosses structures européennes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct