La Schtroumpfette débarque à l’Atomium

Julie Almau et Philippe Glorieux.
Julie Almau et Philippe Glorieux. - D.R.

Un brin de coquetterie… Trois larmes de crocodiles… Une cervelle de linotte… Une part de sottise et une part de ruse… Une chandelle brûlée par les deux bouts… » Le tout au four et vous obtenez la Schtroumpfette ! Dans la célèbre BD de Peyo, ce personnage est la seule incarnation du féminin au milieu d’un univers 100 % masculin. Farceur, coquet, gourmand, musicien, bricoleur : les petits bonhommes bleus sont tous pourvus d’une personnalité. Mais celle qui fut envoyée par Gargamel pour semer la zizanie se caractérise par un unique critère : son genre. À l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, à l’Atomium, la Schroumpfette se questionne donc sur les inégalités des sexes dans les films, les séries et la BD. Une thématique qui fait partie des objectifs du développement durable pour un monde meilleur, fixé il y a cinq ans par les Nations unies.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct