Négociations fédérales: le CDH et Défi proposent une solution inédite pour sortir de la crise

Maxime Prévot (CDH) et François De Smet (Défi) veulent provoquer un «
électrochoc
» chez les grands partis.
Maxime Prévot (CDH) et François De Smet (Défi) veulent provoquer un « électrochoc » chez les grands partis. - Pierre-Yves Thienpont.

Neuf mois et demi après les élections, toujours pas de gouvernement fédéral. Face au blocage « irresponsable », deux présidents de (petits) partis ont décidé de s’unir. Et de porter un message commun. Pour faire bouger les lignes, tout en faisant la leçon aux « grandes » formations, incapables de s’entendre pour sortir le pays de la crise politique. Maxime Prévot (CDH) et François De Smet (Défi) ont une solution – élaborée autour d’un récent déjeuner et affinée en ce début de semaine. Ils la défendent ici d’une seule voix. A charge pour les partenaires potentiels d’embrayer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct