Rallye: au Mexique, Hyundai et Neuville n’arrivent pas à s’élever

@News
@News

Il paraît que c’est là, au Mexique, que commence le Championnat du monde des rallyes. C’est vrai que les deux premières épreuves, au Monte-Carlo et en Suède, sont spécifiques. Un mélange de neige fondante, de glace et de routes sèches dans l’arrière-pays français et, en principe, une neige épaisse dans les forêts Ikea. Sauf cette année où, pendant trois jours, les WRC ont offert un spectacle pitoyable en pneus à clous dans des chemins à peine saupoudrés de blanche.

Au Mexique, en revanche, on entre dans le vif du sujet avec des spéciales sur terre, la surface de prédilection du Mondial. Avec un élément qui triture les neurones des ingénieurs : l’altitude, synonyme de perte de puissance.

Depuis son entrée sur la scène mondiale en 2014, le rallye du Mexique résiste à Hyundai. Une lacune comblée dimanche après-midi ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct