Ligue des champions: l’Atlético sort Liverpool in extremis

@EPA
@EPA

De 2-0 à 2-3 dans la prolongation : Diego Simeone est un gourou. Pour le mental qu’il insuffle à ses joueurs.

Diego Simeone est un sorcier : il avait prévu le scénario – en mieux même avec le succès – déjà écrit en 2010 ici même, à Anfield. Diego Simeone a aussi un grand gardien, Liverpool est orphelin d’Alisson, et ça s’est vu.

Ce Diego Simeone est un sorcier. Dans ses cordes jusqu’au but d’ouverture (Wijnaldum, 43e), le match semblait lui filer complètement entre les doigts, mais pas ceux d’Oblak, tant son équipe était dans les cordes après la pause. Carrément au tapis à la 94e même avec la carambole de Firmino (2-0), « El Cholo » s’est relevé tout de suite, invitant ses joueurs éliminés, à cet instant, à… se calmer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct