Un projet symbolique qui dérange

On aperçoit  sur la droite  de la villa le projet en 3D  de logements contemporains imaginé par  l’architecte  Francis Metzger.
On aperçoit sur la droite de la villa le projet en 3D de logements contemporains imaginé par l’architecte Francis Metzger. - D.R.

A l’angle des avenues de Tervueren et du Marquis de Villalobar, dans la commune de Woluwe-Saint-Pierre, se dresse sur un terrain d’un hectare une villa de style « cottage » datant de 1936, à laquelle fut ajoutée deux ans plus tard une conciergerie. Dessinée par l’architecte Jean Hendrickx, elle fut d’abord une maison familiale pour d’heureux propriétaires qui jouirent d’une vue sur le parc de la Woluwe et les étangs Mellaerts.

Mais ça, c’était dans la première partie du XXe siècle. Car ladite villa fut l’objet par la suite de nombreuses transformations au gré de ses changements de propriétaires. En 1983, la Grèce s’appropria le bâtiment pour y loger son ambassade à Bruxelles. La villa fut alors flanquée d’un garage selon une construction de type « architecture d’accompagnement » proche du pastiche.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct