Liao Yiwu: «La Chine en soi est une prison»

Quatre années passées dans les prisons chinoises.
Quatre années passées dans les prisons chinoises. - Nicolas U2.

entretien

Liao Yiwu est un poète chinois. Quelques heures avant la répression du mouvement pro-démocratie de la place Tiananmen en juin 1989, il écrit un long texte puissamment prémonitoire intitulé Massacre, plein de cris, de rage et de sang, de violence, de beauté et de poésie. Un texte à déclamer en hurlant. Avec sa bande d’artistes beatniks, fort intéressés par l’alcool et les filles, il en fait une vidéo expérimentale, Requiem. Mais les autorités chinoises, en plein élan répressif, n’aiment pas les poètes contestataires. Le 16 mars 1990, il est arrêté. Accusé d’être « contre-révolutionnaire », il va passer quatre années en prison, subissant tortures et mauvais traitements qui, par moments, lui font frôler la folie.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct