Coronavirus: Christine Lagarde (BCE) passe le relais aux Etats

Christine Lagarde, la présidente de la BCE, a reconnu jeudi que la BCE ne pouvait pas, à elle seule, sauver les meubles. © DPA.
Christine Lagarde, la présidente de la BCE, a reconnu jeudi que la BCE ne pouvait pas, à elle seule, sauver les meubles. © DPA.

Christine Lagarde, qui a pris la présidence de la Banque centrale européenne (BCE) en novembre dernier, a vécu ce jeudi son véritable baptême du feu. Face au coronavirus qui frappe des économies déjà très affaiblies, l’Europe est en pleine tourmente. La récession menace désormais tous les Etats membres. D’abord l’Italie, qui peine déjà à maîtriser ses finances publiques et va devoir creuser son déficit. Mais pas seulement. Surtout, l’Allemagne est elle aussi dans une très mauvaise passe ; son « modèle », largement basé sur les exportations, s’essouffle alors que le secteur manufacturier, outre-Rhin, est en récession depuis le milieu de l’année 2018.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct