Coronavirus: Brussels Airlines et Ryanair ont recours au chômage économique

Brussels Airlines diminue son offre générale de 36
% et va passer à 45
% en avril. © Belga.
Brussels Airlines diminue son offre générale de 36 % et va passer à 45 % en avril. © Belga.

La pandémie de coronavirus illustre parfaitement, s’il le fallait encore, le rôle central du secteur aérien dans la mondialisation. Immanquable revers de la médaille : quand les portes et les frontières se ferment, l’aérien est un des premiers secteurs à être touché. Au cours des dernières semaines, les compagnies aériennes ont vu s’accumuler les difficultés et diminuer les réservations pour les semaines puis les mois à venir.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct