Les opposants à la loi IVG renvoient leurs amendements au Conseil d’Etat

Catherine Fonck.
Catherine Fonck. - Photo News.

Alors que les huit partis (PS, SP.A, MR, Open VLD, Ecolo, Groen, PTB et Défi) qui portaient la proposition de loi visant l’extension de l’accès à l’IVG espéraient un vote en plénière ce jeudi, les opposants ont obtenu d’envoyer leurs amendements au Conseil d’Etat, reportant de facto tout débat et vote potentiels. Pour rappel, la proposition de loi vise à étendre l’accès à l’avortement de 12 à 18 semaines, à réduire le délai de réflexion de 6 à 2 jours et à supprimer les sanctions à l’égard des femmes et des médecins. Le texte arrivait en plénière ce jeudi, après un avis du Conseil d’Etat favorable, sans objection majeure, malgré une demande de précision en ce qui concerne le délit d’entrave à l’avortement. C’est ce moment qu’ont donc choisi les sociaux-chrétiens flamands et le CDH pour déposer une foule de nouveaux amendements, et requérir l’avis du Conseil d’Etat.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct