L'Euro à huis clos : 500 millions d’euros de pertes

On l'a dit jusqu'à être mise avec le nez face à l'évidence, l'UEFA n'avait jamais considéré la solution la plus radicale : le report de l'Euro 2020.

Avec l'espoir d'une miraculeuse régression du virus, elle avait toujours planché sur l'option d'un Euro à huis clos... sans vraiment la privilégier. Un huis clos partiel, dans un premier temps, qui n'aurait concerné que les quatre matchs programmés à Rome – Istanbul s'était proposé d'accueillir ces rencontres, dont celle d'ouverture -, total dans un second, à mesure que l'épidémie gagnait du terrain. Mais, en définitive, l'UEFA n'avait pas retenu cette solution pour ses implications financières avant tout. La perte, entre l'annulation des ventes de tickets, des chambres d'hôtel et des voyages, a été estimée à 500 millions € (pour la précision, l'UEFA table sur une recette à hauteur de 2,5 milliards)...

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct