Elections municipales en France: un défi pour le pouvoir après une étrange campagne

Le Premier ministre Édouard Philippe joue gros en se présentant dans sa ville du Havre.
Le Premier ministre Édouard Philippe joue gros en se présentant dans sa ville du Havre. - AFP.

Ce devait être un test politique. Ce sera une épreuve tout court. Dimanche, près de 48 millions d’électeurs français sont appelés aux urnes pour élire leurs 35.000 maires. En pleine épidémie de coronavirus, ce scrutin municipal va se dérouler dans des conditions inédites.

Durant la dernière ligne droite de cette étrange campagne, de nombreux meetings ont été annulés pour tenter de freiner la propagation du Covid-19. Les candidats ont dû faire preuve d’imagination en remplaçant des réunions publiques dans des salles fermées par des manifestations de plein air. Les porte-à-porte et les tractages sur les marchés ont été menés avec prudence. « On ne serre plus de mains », résume un militant à la sortie d’un métro parisien. « Nous annulons notre traditionnel rendez-vous d’analyse des enjeux », nous a fait savoir un institut de sondage qui devait nous présenter les dernières tendances ce vendredi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct