Coronavirus: le jour où la Belgique a pris la mesure de la gravité de la crise

L’attente a été longue et la tension forte, jeudi soir, au 16 rue de la Loi.
L’attente a été longue et la tension forte, jeudi soir, au 16 rue de la Loi. - Benoît Doppagne/ Belga.

Ce jeudi matin, le pays se réveille un peu médusé. L’Organisation mondiale de la santé a lâché la veille le fameux mot « pandémie », sans que personne ne comprenne vraiment ce que ce glissement lexical implique. Le coronavirus est dans toutes les têtes, oui, dans les conversations de petit-déjeuner, mais les mesures « soft » en vigueur dans le pays depuis le début de la semaine laissent penser que la vague va peut-être quand même nous épargner. Mais la journée débute par une mesure symbolique de Donald Trump, que crachent les radios. L’interdiction de vols en provenance de l’Europe vers les Etats-Unis. Nous voici pestiférés. Au-delà des arrière-pensées face à un Trump qui trouve un nouveau bouc émissaire, en exonérant étrangement le Royaume-Uni de l’après-Brexit, le sentiment montre que la crise s’aggrave et que les « mesurettes » à la belge ne tiendront pas 10 minutes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct