Coronavirus: des tensions mais pas de clash communautaire autour des nouvelles mesures

Coronavirus: des tensions mais pas de clash communautaire autour des nouvelles mesures

Les déclarations intempestives de Ben Weyts jeudi après-midi, en charge de l’enseignement au nord du pays, puis les propos de Jan Jambon, ministre-président flamand, à l’entrée du Comité national de sécurité peu avant 19 h, ajoutez la longueur de la réunion, près de 4 heures… Tout cela a alimenté graduellement, jeudi, l’hypothèse d’un clash communautaire grandeur nature, qui avait trait à un sujet – l’épidémie – d’une extrême gravité… En l’occurrence, l’hypothèse était la suivante : la Flandre ne veut pas fermer les écoles, contrairement au sud du pays, qui souhaite frapper fort, cela notamment via cette mesure exceptionnelle. Conclusion : la Belgique fédérale étale ses divisions, elle bute sur la crise du coronavirus…

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct