Exils et elles: l’humain derrière les chiffres

Un dessin de «
La valise
».
Un dessin de « La valise ». - Kaléidoscope.

A l’heure où le monde compte plus de 70 millions de déplacés et où les politiques migratoires broient des vies à la pelle, notamment sur les côtes grecques actuellement, la littérature jeunesse s’empare logiquement de ces destinées. Parfois par des biais didactiques, mais parfois aussi avec des approches d’une délicatesse désarmante. C’est le cas notamment du merveilleux La valise, de Chris Naylor-Ballesteros. D’une simplicité éloquente, cet album aborde avec une infinie subtilité des thèmes comme l’exil, la tolérance, l’accueil et l’amitié.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct