Anderlues, entre carnaval et far west

Philippe Tison,  bourgmestre  d’Anderlues,  est au centre  des critiques.
Philippe Tison, bourgmestre d’Anderlues, est au centre des critiques. - Kim Foucart.

A part les brochettes au feu de bois, je ne vois pas ». Telle est la réponse du bourgmestre Philippe Tison lorsque, lors des 48h des bourgmestres, l’émission de RTL en prélude aux élections communales, Pascal Vrebos lui demande ce qu’il y a à voir à Anderlues. Pourtant, pour une commune où il n’y a rien à voir, il se passe pas mal de choses depuis quelques années. Aujourd’hui, cette cité, coincée entre Charleroi et Binche, gouvernée par les socialistes depuis 72 ans, vacille. Et le PS national se retrouve bien ennuyé à devoir gérer une fronde et un dinosaure qui a fait du pouvoir local sa propriété.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct