Rush vers les supermarchés: une réaction normale qui devrait s’estomper la semaine prochaine

Les magasins sont bondés en cette fin de semaine, pris d’assaut par un public inquiet face à la pandémie.
Les magasins sont bondés en cette fin de semaine, pris d’assaut par un public inquiet face à la pandémie. - Pierre-Yves Thienpont.

Parkings surchargés, files aux caisses jusque dans le fin fond des magasins, chariots bourrés de riz, de pâtes, de bouteilles d’eau et de papier WC, rayons d’aliments secs méchamment déplumés… Les images de la ruée consumériste vers les supermarchés tournent en boucle sur les réseaux sociaux et les chaînes de télé. Pourtant, rassure le secteur de la grande distribution, il y en aura pour tout le monde car les entrepôts des détaillants sont toujours bien pleins. Les enseignes peinent juste à réapprovisionner leurs succursales qui, jeudi, ont vendu en moyenne 50 % de marchandises en plus et ont carrément doublé leurs ventes d’aliments secs. Et cela pourrait être encore plus ce vendredi et ce week-end, s’attend Comeos, la fédération du commerce organisé.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct