Les ventes en supermarchés explosent à cause du coronavirus, un mot d’ordre: «Ne paniquez pas»

Les ventes en supermarchés explosent à cause du coronavirus, un mot d’ordre: «Ne paniquez pas»

Escortée par des véhicules banalisés de la police, la grosse berline noire surmontée d’un gyrophare bleu s’engouffre dans le zoning industriel de Ghislenghien et longe un gigantesque entrepôt. C’est l’un des 34 grands centres de distribution qui alimentent les 7.000 supermarchés, toute enseigne confondue, du pays en marchandises, dont celles tant prisées par les consommateurs anxieux en cette période de mesures restrictives pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Ici, dans ces installations du groupe Colruyt qui s’étendent sur 65.000 m2, sont stockées 43.000 palettes d’aliments secs, dont 400 tonnes de pâtes et 200 tonnes de riz. Il y a aussi des aliments pour bébés, de la farine, des corn-flakes et du vin. Ce stock énorme, qui est alimenté par les fournisseurs en flux continu, compte aussi 1.361 palettes de papier WC, soit 2 millions de rouleaux.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct