Coronavirus: le désarroi du personnel en milieu d’accueil

Coronavirus: le désarroi du personnel en milieu d’accueil

Il n’y a pas que les médecins qui sont en première ligne face au coronavirus… A l’autre bout de la chaîne, les accueillantes d’enfants se sentent dans le rôle du fantassin sur un champ de bataille : peu armées, mal protégées, incomprises parfois… Laetitia Giampiccolo, directrice de maisons d’enfants à Bruxelles et membre représentante de la Fédération des Milieux d’Accueil de la Petite Enfance (FeMAPE) le pense. Et monte au créneau.

Dans le monde de l’enfance et de la jeunesse, les crèches restent ouvertes alors que les cours sont suspendus dans les écoles, ça vous pose souci ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct