Paris - Nice: les jeunes au pouvoir

Les trois coureurs les plus réguliers de cette édition de Paris-Nice.
Les trois coureurs les plus réguliers de cette édition de Paris-Nice. - EPA

Le col de La Colmiane, que les coureurs du Tour de France graviront, ou pas, en juin prochain, a donc servi d’ultime rempart sportif, en Europe, au coronavirus. Dès ce dimanche, le cyclisme se rangera, comme les autres sports, aux consignes de sécurité. Pour la première fois de son histoire, la « Course au soleil » a été amputée d’une étape. Qu’importe, elle a été au bout de ce que l’organisation, en contact permanent avec les autorités françaises, pouvait assurer. « Soit on partait, et donc on essayait d’aller au bout malgré le crève-cœur que représentait la décision d’interdire le public, soit on ne partait pas du tout », considérait le patron, Christian Prudhomme. « Nous avons assuré la sécurité, les coureurs ont assuré le spectacle et je félicite sincèrement ceux qui sont restés. »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct