Le présumé coronavirage du PS a donné le tournis aux socialistes

Le présumé coronavirage du PS a donné le tournis aux socialistes

Avant que Paul Magnette, en direct sur RTL, ne déclare ce midi qu’il n’envisageait pas de constituer un nouveau gouvernement fédéral (contrairement aux infos qui circulent depuis deux jours), il était question de négociations avec la N-VA, le CD&V, le VLD, le MR et le SP.A, et les commentaires fusaient au PS. Les voici...

Un élu hennuyer commentait off the record : « On est surpris par ce qui se passe, il y a une situation d’urgence, mais beaucoup ne comprennent pas pourquoi on irait avec la N-VA, en fait avec les partis de la suédoise. Le parti est divisé, mais la crise du coronavirus permet de faire passer tout ça. J’ai le sentiment qu’il y aura quelques voix discordantes mais que ça n’ira pas beaucoup plus loin ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct