Peut-on mettre la formation du gouvernement sur «pause corona»?

Selon Marc Verdussen, «
Remplacer un gouvernement en affaires courantes par un gouvernement de plein exercice chargé de gérer l’urgence n’a pas beaucoup de sens.
»
Selon Marc Verdussen, « Remplacer un gouvernement en affaires courantes par un gouvernement de plein exercice chargé de gérer l’urgence n’a pas beaucoup de sens. » - DR

entretien

On a cru, ce week-end, qu’un gouvernement d’urgence allait pouvoir être lancé (du moins sa phase de formation). Il n’en est finalement rien. PS et Ecolo ont préféré soutenir l’équipe Wilmès de l’extérieur, en validant au Parlement les décisions visant à lutter contre l’épidémie de coronavirus. Autrement dit : le gouvernement fédéral minoritaire et en affaires courantes va, pour l’heure, poursuivre son travail, sans être remplacé par un exécutif de plein exercice né des élections du 26 mai dernier. Alors on s’interroge : combien de temps peuvent ainsi durer les affaires courantes ? Et peut-on mettre la formation du gouvernement sur « pause corona » ? Réponses avec Marc Verdussen, professeur de droit constitutionnel à l’UCLouvain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct