Arts de la scène: quelles planches de salut?

Avant que les salles soient à nouveau pleines, il faudra balayer l’impact psychologique du coronavirus.
Avant que les salles soient à nouveau pleines, il faudra balayer l’impact psychologique du coronavirus. - Dominique Duchesnes.

Le théâtre de Liège, c’est un paquebot, 62 emplois auxquels il faut ajouter des vacataires, CDD, artistes... Comptez 80 personnes au total, sans que soient inclus ici le personnel du Café des Arts et du restaurant du premier étage - c’est du personnel extérieur - ni le personnel de nettoyage, employé par la Ville de Liège. Depuis les mesures coronavirus, comment le directeur Serge Rangoni mène-t-il son navire ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct