Coronavirus: après l’épisode des faux masques turcs, la Belgique cherche des alternatives

L’industrie du masque de protection est sous pression. Provoquant parfois des gros «
couacs
» qui peuvent s’avérer désastreux.
L’industrie du masque de protection est sous pression. Provoquant parfois des gros « couacs » qui peuvent s’avérer désastreux. - afp

C’était le (gros) couac du week-end. Une commande de 5 millions de masques de protection en provenance de Turquie devait soulager les hôpitaux belges face à l’épidémie de Covid-19. Il n’en sera rien. Comme déjà expliqué (Le Soir de lundi), le Service public fédéral (SPF) Santé publique a porté plainte vendredi soir auprès de la police judiciaire fédérale. L’enquête est confiée au parquet de Bruxelles. Le parquet fédéral a proposé son aide pour un éventuel volet international dans ce dossier. Cette aide n’avait pas encore été activée lundi à la mi-journée. Quant au parquet de Bruxelles, il se refuse à tout autre commentaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct