Veronika Kushtanina au «Soir»: «On a des arrière-grands-parents une vision trop stéréotypée»

Veronika Kushtanina au «Soir»: «On a des arrière-grands-parents une vision trop stéréotypée»
Roger Milutin.

ENTRETIEN

L’accroissement de l’espérance de vie en bonne santé joue en faveur d’un nouveau rôle familial pour les arrière-grands-parents. Pourtant, ils sont encore parfois victimes de certaines représentations, selon la sociologue Veronika Kushtanina. Ou n’ont pas toujours envie d’investir aussi franchement un rôle de proximité pour la quatrième génération.

Pourquoi est-ce que parler d’arrière-grand-parentalité et du rôle qu’elle peut prendre dans nos sociétés s’impose de plus en plus ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct