Coronavirus: le danger de la mutation, une crainte récurrente

Les chercheurs n’affirment aucunement que le virus n’a pas muté. Mais rien n’indique qu’il est plus transmissible que lors de son apparition dans la population humaine.
Les chercheurs n’affirment aucunement que le virus n’a pas muté. Mais rien n’indique qu’il est plus transmissible que lors de son apparition dans la population humaine. - epA.

Les groupes de personnes les plus vulnérables et les plus susceptibles de développer la forme la plus sévère de la maladie sont-ils les mêmes qu’au début de la pandémie ? Depuis quelques jours, des spécialistes des maladies infectieuses et des médecins de première ligne s’interrogent sur une éventuelle mutation du virus et sur les conséquences de ce changement sur l’état des patients. D’autres font part de leur sentiment de voir un nombre croissant de jeunes patients souffrant d’affections sévères. Des quadras ou des quinquas de plus en plus nombreux, alors que les messages véhiculés tant par l’OMS que par les épidémiologistes de Sciensano ont toujours mis en évidence le risque élevé pour les personnes âgées ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct