Myriam Delmée (Setca) inquiète face au coronavirus: «Certains travailleurs ne veulent plus aller travailler»

Myriam Delmée, vice-président du syndicat socialiste.
Myriam Delmée, vice-président du syndicat socialiste. - Bruno Dalimonte.

entretien

Parmi les gens qui n’ont pas d’autre choix que de se rendre sur leur lieu de travail, il y a notamment le personnel des grandes surfaces. Ils sont de la sorte en contact quotidien avec les clients qui viennent faire leurs courses. Et ce n’est pas sans susciter une inquiétude parmi les travailleurs de la distribution. « Les gens flippent de manière très importante », confirme Myriam Delmée, présidente du Setca en charge du secteur de la distribution.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct