Coronavirus: chiens et chats sont des victimes indirectes

Coronavirus: chiens et chats sont des victimes indirectes
Photo News.

Depuis plusieurs jours, les refuges pour animaux de compagnie ne désemplissent pas. Plus une place à trouver pour qui souhaiterait ou serait contraint de se séparer de son chien ou de son chat. En cause ? L’épidémie de coronavirus. « Que les choses soient claires », réagit vivement Sébastien De Jonge, directeur de l’ASBL Sans collier, « rien ne prouve que la transmission du Covid-19 puisse se faire par les animaux. Par contre, le fait que les félins soient porteurs d’un virus semblable a créé la panique chez certains propriétaires alors qu’il a toujours existé et ne présente aucun risque pour l’homme. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct