Coronavirus: «Humilié» par Paul Magnette, Bart De Wever prépare sa réplique

Bart De Wever est le perdant de la séquence actuelle mais devrait s’en remettre...
Bart De Wever est le perdant de la séquence actuelle mais devrait s’en remettre... - Belga

Le coronavirus aura fait au moins une victime politique : la N-VA. Déjà affaiblis depuis le mauvais résultat obtenu en mai dernier, les nationalistes ont enchaîné les déconvenues ces derniers jours. Jan Jambon, ministre président de la Flandre, qui assure que les écoles ne fermeront pas, avant d’être contredit sans ménagement par Sophie Wilmès, quelques heures plus tard. Bart De Wever qui se propose comme Premier ministre d’un gouvernement d’urgence avec le PS, avant que Paul Magnette lui claque la porte au nez. Le même De Wever, supposé grand stratège de la vie politique belge, qui se retrouve seul président de parti (hors extrêmes) à ne pas participer à l’union nationale installée au niveau fédéral, obligeant de facto les siens à observer l’évolution de la crise depuis les tribunes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct