Coronavirus: l’épidémie des riches après celles propagées par les pauvres

Les Chinois se sont déclarés outrés que les Etats-Unis utilisent le terme «
d’épidémie chinoise
», accusant en réplique des militaires américains participant à des olympiades de l’avoir «
importée
». © Reuters.
Les Chinois se sont déclarés outrés que les Etats-Unis utilisent le terme « d’épidémie chinoise », accusant en réplique des militaires américains participant à des olympiades de l’avoir « importée ». © Reuters.

L’épidémie de coronavirus se singularise aussi par son mode de propagation. Le virus, invisible, ne choisit pas ses colporteurs ni l’identité sociale de ceux qu’il affecte. Il reste qu’il frappe et s’installe dans des catégories sociales que l’on croyait exemptes de risques. Depuis le début de la crise, le virus s’est propagé essentiellement par le fait des déplacements des milieux aisés. En Belgique, il est arrivé d’Italie à la faveur des vacanciers revenus des zones infectées du nord de la péninsule.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct