Crise économique: «On va devoir sortir de nos schémas idéologiques classiques»

À la recherche de «
réponses inédites
». © Epa/STEPHANIE LECOCQ.
À la recherche de « réponses inédites ». © Epa/STEPHANIE LECOCQ.

La semaine prochaine, pour la vidéoconférence (désormais hebdomadaire) des leaders européens sur le coronavirus, la question économique sera au centre des discussions. Face au choc totalement imprévu et dont aucun pays n’est responsable (alors que pendant la précédente crise, certains Etats avaient laissé filer leur déficit), le fonds de sauvetage de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES) commence à étudier les options qu’il a pour intervenir, probablement sous forme d’une ligne de crédit de précaution qu’il pourrait octroyer à un Etat. Selon le Financial Times, pour éviter que les marchés financiers ne s’en prennent à un pays, plusieurs Etats pourraient faire une demande simultanée. Une intervention qui serait à la mesure de la crise imminente. Il n’y a toutefois pas d’accord à ce stade sur le recours à ce fonds, qui a juste été mandaté pour mener la réflexion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct