Les Pays-Bas ridicules jusqu’au bout

Les Néerlandais ont bu le calice jusqu’à la lie, avec une nouvelle défaite face à la République tchèque pourtant réduite à 10 dès avant le repos. La cinquième dans cette campagne désastreuse. © Koen Van Weel/EPA.
Les Néerlandais ont bu le calice jusqu’à la lie, avec une nouvelle défaite face à la République tchèque pourtant réduite à 10 dès avant le repos. La cinquième dans cette campagne désastreuse. © Koen Van Weel/EPA.

1Pas de miracle pour les Pays-Bas. Jamais les Néerlandais n’ont été en position de décrocher in extremis la place de barragiste. Non pas que la Turquie a rapidement pris les devants au score –elle ne l’a fait qu’à la dernière minute contre l’Islande –, mais les hommes de Danny Blind ont une nouvelle fois montré leurs carences défensives face à des Tchèques enthousiastes et réalistes. A la 66eminute, après un but contre son camp de Robin van Persie qui voulait remiser vers son gardien, les Tchèques menaient 0-3 alors qu’ils étaient à dix suite à l’exclusion de Suchy (43e). Anecdotique, la double réduction du score de Huntelaar et... van Persie n’aura même pas sauvé l’honneur des Néerlandais dont le réveil ce mercredi a dû être très difficile. Il faut désormais penser à la reconstruction. Ce sera avec le même coach. «Je veux rester sélectionneur», a indiqué à la télévision publique néerlandaise Danny Blind qui a été confirmé par les pontes de la Fédération et soutenu par Wesley Sneijder: «Il faut continuer avec lui. C’est une faillite collective.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct