Généalogie: ce site français qui contourne la loi sur les tests ADN

«
La démarche des sociétés qui proposent ces tests n’est pas philanthropique, elle est d’abord commerciale
», rappelle Agnès Buzyn, l’ancienne ministre française de la Santé.
« La démarche des sociétés qui proposent ces tests n’est pas philanthropique, elle est d’abord commerciale », rappelle Agnès Buzyn, l’ancienne ministre française de la Santé. - Reuters

Si je me trouvais un cousin ou deux, ce serait sympa ! » C’est juste par curiosité que Bernard a transmis, début février, au site de généalogie en ligne Geneanet les résultats du test ADN qu’il avait effectué fin 2018 aux Etats-Unis. Et puis, « une semaine plus tard, j’ai eu une alerte », raconte ce retraité périgourdin de bientôt 74 ans. « On m’a annoncé un parent éloigné à 0,35 % d’ADN partagé. Je ne sais pas à quoi ça correspond exactement, mais j’étais très content de découvrir cette jeune cousine qui ne figurait pas dans mon arbre généalogique. »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct