En France, la démocratie au temps du corona

Edouard Philippe face à une assemblée plus que clairsemée, jeudi à Paris.
Edouard Philippe face à une assemblée plus que clairsemée, jeudi à Paris. - EPA

Humeur

C’est une scène surréaliste. Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, dominant de son fameux perchoir un hémicycle d’une vingtaine de députés et d’une poignée de ministres se tenant tous à bonne distance. La « traditionnelle » séance des questions au gouvernement français a bien eu lieu ce jeudi. Mais elle n’avait plus rien de traditionnel… Plus de garde républicaine. Et s’il y avait encore des huissiers, c’était pour désinfecter les micros après les prises de parole.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct