Israël: la crise du coronavirus renforce Netanyahou

Des manifestants se sont réunis, jeudi, devant le bâtiment de la Knesset à Jérusalem, pour dénoncer la décision prise par le président de l’Assemblée, Yuli Edelstein.
Des manifestants se sont réunis, jeudi, devant le bâtiment de la Knesset à Jérusalem, pour dénoncer la décision prise par le président de l’Assemblée, Yuli Edelstein. - AFP.

Binyamin Netanyahou est à la barre. C’est le message que le Premier ministre israélien veut faire passer, non sans succès, alors qu’Israël subit comme les autres les assauts du coronavirus (529 cas diagnostiqués ce 19 mars à 10 heures du matin). Problème : certaines mesures sanitaires prises ainsi que la neutralisation de la toute nouvelle Knesset ont entraîné une levée de boucliers.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct