Pourquoi {poser problème} fait-il question?

Pourquoi {poser problème} fait-il question?
D.R.

Par les temps qui courent, bien des situations en viennent à poser problème. Cette chronique en remet une couche, avec une question qui, dans d’autres circonstances, serait prise au sérieux par d’aucuns : cette locution est-elle licite ? En quoi ne le serait-elle pas ? s’interroge le commun des francophones. Il vous suffit de consulter le site de l’Académie française pour constater qu’il s’agit là d’un français relâché, à tenir à une distance socialement respectueuse du français correct.

Même si l’on se doute que les Messieurs de la Dame du Quai Conti sont une fois de plus à la recherche de poux, il est intéressant d’examiner ce qui leur tient lieu d’argumentation et la vision du français qui s’en dégage. Soumettons-les donc à la question !

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct