Trois ans de prison ferme pour le «Harvey Weinstein» liégeois

Trois ans de prison ferme pour le «Harvey Weinstein» liégeois
Belga.

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné un Herstalien de 64 ans à une peine de trois ans de prison ferme pour un viol par ruse commis sur une trentenaire qui voulait se consacrer au mannequinat. Il lui avait fait croire qu’il était photographe et réalisateur de publicités, et qu’elle allait percer : sous le prétexte d’un scénario de long baiser, il l’avait embrassée puis il avait abusé d’elle. « Tu es engagée », avait-il déclaré après leurs relations sexuelles forcées. Elle avait attendu une dizaine de jours avant de porter plainte, et les suites judiciaires ont été un vrai combat. Le dossier ayant été classé sans suite, elle avait décidé de se constituer partie civile dans les mains d’un juge d’instruction ; le ministère public avait requis l’acquittement, mais le tribunal lui a donné raison dans un long jugement. « Il est temps qu’on se rende compte qu’une femme n’est pas moins victime si le déni ou la honte l’ont empêchée de porter plainte immédiatement », conclut Me Töller, son avocat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct