Coronavirus: une récession profonde, mais brève - le scénario «optimiste»

Soupe à la grimace, à la bourse de Francfort
: on se prépare à naviguer dans les mêmes eaux qu’en 2009, quand le déficit public avait atteint 5,4
% du PIB suite à la récession qui avait suivi la crise financière.
Soupe à la grimace, à la bourse de Francfort : on se prépare à naviguer dans les mêmes eaux qu’en 2009, quand le déficit public avait atteint 5,4 % du PIB suite à la récession qui avait suivi la crise financière. - Reuters

Analyse

Le Bureau fédéral du Plan, qui a dévoilé ce vendredi ses Perspectives économiques 2020-2025, n’en fait pas mystère : ses prévisions, qu’il qualifie cette fois de « projections techniques », sont déjà dépassées par les faits, ayant été finalisées le 11 mars – autant dire une éternité quand la lutte contre la pandémie se traduit par l’annonce quasi-quotidienne de nouvelles mesures et fermetures temporaires d’entreprises, en Belgique, comme à l’étranger.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct