Le confinement vécu par les familles: «Je mets le réveil à 4 heures du matin pour travailler»

Dans son petit appartement bruxellois, Florence travaille sur le comptoir de la cuisine, pendant que ses enfants jouent sur le divan...
Dans son petit appartement bruxellois, Florence travaille sur le comptoir de la cuisine, pendant que ses enfants jouent sur le divan... - Pierre-Yves Thienpont.

Maman séparée, Florence n’a pas trouvé d’autre solution que de décaler son horaire pour conjuguer son boulot et la garde de ses enfants.

La journée a commencé tôt pour Florence. A quatre heures du matin, plus exactement. Mère de deux enfants de 5 et 7 ans dont elle a la garde une semaine sur deux, elle a dû, pour assumer son boulot, en télétravail, et s’occuper de Daniel et Alix, décaler complètement son horaire. « Je mets mon réveil à 4 heures, pour travailler jusqu’à 7 h 30, comme ça, je peux vraiment être concentrée », explique-t-elle. « Puis je réveille mes enfants et je suis obligée de mettre tout le reste entre parenthèses pour leur préparer le petit-déjeuner, les habiller, etc. Après cela, ils ont un peu de travail pour l’école. Le grand de sept ans est assez autonome. Il bosse pendant… quinze minutes maximum ! Mais le petit, toujours en maternelle, m’appelle toutes les trente secondes pour me montrer ce qu’il a fait, me poser une question… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct