Le style: à l’écoute, diplomate, mais ne lui marchez pas sur les pieds

La transition entre la discrète Première et la cheffe de file face au méchant coronavirus n’a pas été facile. C’est pourtant la sincérité et la justesse de Sophie Wilmès qui ont été le plus souvent soulignées au moment des conférences de presse historiques qu’elle a été amenée à organiser. « Elle reste toujours cohérente », souligne Sandrine Roginsky, spécialiste en communication politique (UCLouvain). « Elle n’est pas dans le registre de la culpabilité ou du vocabulaire belliqueux d’un Emmanuel Macron par exemple. Elle va droit au but, sans formules alambiquées, comme quand elle parle des familles qui pourront continuer à se balader avec leurs enfants. »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct