Deux premiers cas de coronavirus détectés à Gaza où le pire est à craindre

Deux premiers cas de coronavirus détectés à Gaza où le pire est à craindre

Ce qui devait arriver arriva : à Gaza, jusqu’ici épargnée par la crise du coronavirus, deux premiers cas ont été annoncés dans la nuit de samedi à dimanche. Il s’agit de deux personnes de 30 et 40 ans qui revenaient du Pakistan et qui avaient passé la frontière avec l’Egypte à Rafah. Dans un état décrit comme stable, elles ont immédiatement été mises en quarantaine à l’hôpital de la ville frontalière. Cette information, crainte mais attendue, nourrit l’anxiété à propos d’un petit territoire (365 km²), très peuplé (2 millions d’habitants), sous blocus israélien depuis 2007 et la prise de pouvoir du mouvement islamiste Hamas.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct