Coronavirus: les nouvelles restrictions italiennes font frémir les patrons belges

Coronavirus: les nouvelles restrictions italiennes font frémir les patrons belges
belga

Ce que le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé dans la nuit de samedi à dimanche fait a priori figure d’épouvantail sur la planète économique. A savoir : la fermeture de « toute activité de production sur le territoire qui ne serait strictement nécessaire, cruciale et indispensable afin de nous garantir les biens et services essentiels. »

Le Premier ministre a ajouté que les pharmacies, les supermarchés et magasins d’alimentation, les services postaux, financiers et d’assurance, les transports continueraient de fonctionner. « On ralentit le moteur productif du pays, mais on ne l’arrête pas », a-t-il tenu à préciser, sans pour autant se montrer plus disert sur la liste des activités considérées comme essentielles, expliquant avoir « travaillé avec les syndicats pour faire une liste détaillée des filières les plus nécessaires au fonctionnement de l’Etat dans cette phase d’urgence. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct